Des facteurs psycho-émotionnels sans modification du comportement alimentaire

 

J’ai à plusieurs occasions entendu des personnes qui, suite à un événement ou dans une période difficile, avait subi une prise de poids importante en très peu de temps (« 6kg en deux semaines »…), sans qu’elles n’aient rien changé à leurs habitudes alimentaires.

Qu’est-ce que notre corps nous fait là ? En fonction des stress que nous rencontrons, des adaptations métaboliques vont se produire et favoriser stockage d’énergie, rétention d’eau…

Ce n’est pas d’un régime dont notre organisme stressé a besoin, c’est notre tête qui a besoin d’être apaisée. La réponse ne sera alors pas alimentaire : elle sera psychologique.

 

 

Page précédente – Un comportement alimentaire dérégulé

Page suivante – Les « polluants » extérieurs