Les « polluants » extérieurs

 

 

Nous sommes exposés à divers polluants dans notre environnement dont certains peuvent avoir une incidence sur notre poids.

On a récemment parlé par exemple du bisphénol A : perturbateur endocrinien, il est confondu dans notre organisme avec nos propres hormones et déclenche des mécanismes inappropriés (il favoriserait le passage de cellules grasses immatures au statut d’adipocytes, perturbant le métabolisme énergétique – voir cet article).

Par ailleurs, notre organisme se préserve de certains polluants persistants en les stockant dans notre masse grasse afin d’épargner les organes les plus sensibles. Une exposition particulièrement importante aux polluants favoriserait-elle une augmentation de masse grasse à visée protectrice ?

Les « polluants » sont aussi bien des substances issues de la chimie, que des métaux lourds (mercure, plomb, cadmium…) ou parfois certains médicaments…

 

 

Page précédente – Des facteurs psycho-émotionnels…

Page suivante –  Des perturbations physiologiques